Rivière-du-Loup, le lundi 28 juin 2021 – Au cours de la dernière année scolaire, madame Carol-Anne Beauchemin, une finissante du programme en santé, assistance et soins infirmiers (SASI) du Centre de formation professionnelle Pavillon-de-l’Avenir, s’est vu décerner la médaille du mérite de l’Ordre des infirmières et des infirmiers auxiliaires du Québec (OIIAQ). La jeune femme de 32 ans de Rivière-du-Loup a raflé cette prestigieuse reconnaissance pour s’être distinguée par son attitude positive, sa volonté de se dépasser et surtout son professionnalisme, tout au long de son parcours scolaire.

C’est avec beaucoup de fierté que madame Beauchemin a appris la bonne nouvelle, elle qui travaille actuellement dans une résidence privée pour personnes âgées.

« Je n’ai pu répondre lorsqu’ils ont appelé la première fois. Comme c’était un numéro de téléphone qui ne me disait rien, je n’ai pu m’empêcher de faire la remarque à mon conjoint en riant que c’était peut-être pour me dire que je m’étais mérité la médaille pour l’examen de l’OIIAQ, distinction à laquelle j’aspirais secrètement au fond de moi-même. Ils m’ont recontactée quelques minutes plus tard et, cette fois, j’ai pu prendre l’appel. J’étais vraiment très gratifiée de cette nouvelle. La médaille vient, en quelque sorte, boucler la boucle de mon parcours académique que j’ai débuté une dizaine d’années plus tôt et pour lequel je me suis tant investie. »

Le désir d’aider les gens

Avant de se tourner vers le programme en SASI du Pavillon‑de-l’Avenir, la jeune femme a œuvré plusieurs années dans le domaine de la santé.

« Je suis native d’Amqui. À 17 ans, j’ai débuté ma formation comme infirmière auxiliaire à Carleton, mais, à ce moment-là, je recherchais une plus grande proximité avec les patients, proximité que me procurait davantage le métier de préposée aux bénéficiaires. J’ai occupé cette fonction durant dix ans dans un centre en ressources intermédiaires pour personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer à Rimouski. Au fil du temps, j’ai appris tout ce que j’avais à apprendre. J’avais besoin de m’accomplir davantage, de relever de nouveaux défis. Je désirais revenir à mes anciennes amours. Je me suis toujours sentie interpellée par le côté technique de la profession d’infirmière auxiliaire. »

Madame Beauchemin s’est alors tournée vers le centre de formation professionnelle de Rivière-du-Loup pour concrétiser son projet de retour aux études.

« Mon congé de maternité tirait à sa fin; avec les encouragements de mon conjoint, j’ai entrepris de revenir sur les bancs d’école. La formation professionnelle correspondait à mes besoins tant sur le plan de la durée que de la qualité de la formation. Donc, j’ai entrepris les démarches auprès du Pavillon-de-l’Avenir. J’ai été stupéfaite de l’ensemble des services offerts à la clientèle étudiante. J’ai particulièrement apprécié l’enseignement que j’ai reçu. L’équipe y est enthousiaste, fière de transmettre son savoir, bien plus, de participer à notre réussite. Les enseignantes sont de vraies passionnées. Ce n’est pas pour rien que la médaille de l’Ordre a été gagnée plus d’une fois au CFPPA. »

Une personne déterminée, très impliquée

S’il faut en croire ses enseignantes, Carol-Anne s’est démarquée à plus d’un point de vue. Ses grandes forces sont sa détermination, sa curiosité insatiable et surtout sa soif d’apprendre. Tout au long de son parcours scolaire, elle fait preuve tout autant de sensibilité que de professionnalisme. Elle est aussi reconnue pour s’investir corps et âme dans tout ce qu’elle entreprend. À cet égard, elle a remporté la bourse du club Lion pour son implication scolaire.

« C’est une jeune femme motivée, déterminée à faire une différence, résolue à œuvrer au mieux-être de sa communauté », de commenter l’une de ses enseignantes, madame Marylin Jutras.

Le côté humain avant toute chose

Pour cette maman d’un garçon de trois ans, la pandémie des 15 derniers mois lui a permis de prendre encore plus conscience de l’importance de la gratitude et de la bienveillance au travail.

« J’ai dû faire face à une éclosion dans mon milieu de travail. Je ne vous mentirai pas que j’ai eu très peur au départ après avoir entendu tout ce qui se disait dans les médias. Quand on y est confronté directement, c’est une tout autre chose. Dans un tel environnement, les qualités de collaboration, d’entraide et d’empathie sont essentielles, des qualités que j’ai pu développer lors de mes stages, notamment au CHSLD de Chauffailles de Rivière-du-Loup. J’ai adoré mon expérience là-bas, le personnel y est très accueillant et chaleureux. »

En terminant, la finissante du CFPPA a tenu à remercier l’équipe du secteur santé.

« Permettez-moi de les saluer une dernière fois, surtout de les remercier. Merci à mesdames Linda Arsenault, Suzanne Picard, Marilyn Jutras, Guylaine d’Amours, Tania Bélanger, Claire Lévesque, Karine Deschênes, Camilla Bourgoin et Sylvie Poirier. Vous êtes des personnes extraordinaires que j’ai eu le privilège de côtoyer durant mon parcours scolaire. »

Le Centre de formation professionnelle Pavillon-de-l’Avenir

Le Pavillon-de-l’Avenir propose de la formation dans une vingtaine de programmes menant à un diplôme d’études professionnelles ou à une attestation d’études professionnelles. Il fait partie du Centre de services scolaire de Kamouraska–Rivière-du-Loup qui offre des services éducatifs de niveau primaire, secondaire, formation professionnelle et formation générale des adultes à plus de 7 000 élèves, jeunes et adultes. Ce centre couvre 32 villes et municipalités réparties sur les territoires de la MRC de Kamouraska, de Rivière-du-Loup et d’une partie de la MRC de L’Islet. Il compte plus de 900 employés dont plus de 90 % œuvrent directement auprès des élèves.

– 30 –

Informations :
Marylin Jutras
Enseignante
Centre de formation professionnelle Pavillon-de-l’Avenir
418-862-8204

Source :
Geneviève Soucy
Secrétaire générale et directrice des communications
Centre de services scolaire de Kamouraska–Rivière-du-Loup
418-862-8201

Partager